De l’intérêt de confier le travail des informaticiens aux informaticiens

En naviguant par hasard sur le site de LeFaso.net, je suis tombé sur cet article qui écrit les lignes suivantes:

Malgré nos multiples tentatives de rentrer en contact avec ces individus, nos efforts sont restés vains, puisque les numéros qui s’affichent à plusieurs endroits sur leur site sont de faux numéros de six chiffres alors que les numéros téléphoniques burkinabè sont passés de 6 à 8 chiffres depuis le 1er mai 2003. Cela nous fait donc douter des intentions des personnes qui sont derrière cette initiative, car elle est de nature à créer la confusion et le désordre au sein de la presse en ligne.

J’ai sursauté à la vue de ce qui est écrit, car moi, en moins de 5 secondes chrono, j’ai trouver les bons numéros de téléphone, c’est à dire le bon format; j’ai également trouvé le nom/prénoms et bien d ‘autres informations. Il suffisait juste de faire un « whois » soit en ligne de commande ou avec d’autres moyens grand public (page web…).

L’autre aspect à prendre en compte par ceux qui se disent vrai dépositaire de « Editions « Faso Actu » », c’est que lorsqu’on rencontre ces genres de situation, il y a des structures publiques et internationales qui sont chargées de résoudre les litiges. Et dans ce dernier cas de résolution de litiges, chacun apporte les preuves. A chacun de démontrer qu’il dispose entre autres d’un dépôt à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, etc.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *