Les MOOC, la rupture avec les formations présentielles et les FOAD

MOOC vs FOAD

Au temps de nos parents, il y avait par exemple l’enseignement à distance par courrier postal. Ce temps est bien révolu! Au début des années 2000 c’est le terme FOAD (Formation ouverte et à distance) qui faisait la une, notamment avec l’Agence Universitaire de la Francophonie avec à ce jour plus de 80 formations diplômantes en majorité des universités européennes  et africaines. Maintenant c’est au tour des MOOC ou « Massive Online O

pen Course » de vouloir voler la vedette.

Un MOOC en français facile veut dire: Pouvoir se former, 100% sur Internet, contenu du cours (presque) 100% « open source », sans qu’on exige (trop) vos diplômes, dans une immense classe virtuelle (plus de 3000 apprenants), pour tous, partout, et tout le temps!

Voici ce que propose par exemple quelques grandes universités:

Bien que le développement des MOOC est observé ça et là, beaucoup cherchent encore leur marque, et le bon modèle économique. Si les cours sont gratuits, pourquoi ne pas faire payer cher les certifications par exemple? Ces MOOC finiront d’ailleurs j’en suis sur par s’intéresser au monde de l’entreprise, très consommatrice de formations professionnelles continues… Un marché prometteur, solvable, pour des universités et des grandes écoles qui doivent impérativement trouver de nouveaux revenus pour financer cette course mondialisée à la taille critique.

Alors, qu’on ne me dise pas que ces types de formation sont passifs! Qu’en est t-il d’un professeur d’université africaine qui perd sa voix dans une sonorisation médiocre, dans un amphithéâtre plein de plus de 1000 étudiants, certains en instance de somnolence… L’université en présentiel à son public cible et les MOOC le leur. Il suffit de consacrer juste 2h sur un vrai MOOC qui utilise les bons médias d’enseignement (vidéo optimisée, visioconférence, documents complémentaires à lire, questionnaires qui permet de comprendre ses erreurs…) pour s’en convaincre à quel point c’est très actif et ouvert.

Il y a des MOOCs pour apprendre à créer d’autres MOOCs, par un retour d’expériences partagées. J’ai été particulièrement frappé par le nombre important d’africains dans le dernier MOOC ABC GdP que j’ai suivi. Reste à voir le temps que l’Afrique et particulièrement le Burkina mettra pour se mettre à la marche: Création de MOOC…

 

3 thoughts on “Les MOOC, la rupture avec les formations présentielles et les FOAD

  1. Csm

    Merci pour cet article. je viens d’apprendre un nouveau mot et une autre façon de voir la formation professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *