Les noms de domaine .ML (du Mali) bientôt gratuit: de l’audace ou de l’arnaque professionnelle?

logo-dot-mlC’est avec grand étonnement et admiration que nous avons suivi l’annonce du Mali lors de la rencontre ICANN à Beijing en Chine,et aussi grâce aux listes de discussion dont africann@afrinic.net et aux nombreux articles sur le web. Les titres sont tous très évocateurs. Voici quelques uns: »Le Mali : 1er pays Africain a offrir gratuitement son nom de domaine (.ML) » sur Maliactu.net, »Le Mali offre gratuitement ses noms de domaine .ML » sur BFMTV.com

Et c’est avec grande curiosité que je me suis intéressé plus en détails au sujet. Mais comment se fait-il que personne n’y ait jamais pensé, à l’heure où il est difficile de joindre les deux bouts, à plus forte raison permettre à un « ouagavillois » (habitant de Ouagadougou) ou un bamakois de débourser beaucoup d’argent CFA pour s’offrir son propre nom de domaine.

Selon l’annonce du gestionnaire du .ML, une période est donnée au différentes structures pour réserver leurs noms de domaine. Passé le mois de juillet 2013, la réservation, qui deviendra 100% gratuit, obéira au simple et dure loi « premier arrivé, premier servi »! C’est très beau pour y croire!

Après investigation, on se rend compte que le Dot.ML vient de nouer un partenariat avec Freedom Registry, et là on comprend immédiatement tout. Cette société gère déjà le .TK, et permet de réserver gratuitement un nom de domaine gratuit, pour n’importe qui dans le monde, pour 1 mois à 12 mois. Pour un temps plus long (2 à 5 ans), il faut payer cependant! Seulement, la gratuité tant clamée est relative, car des centaines de milliers de noms de domaines sont hors champ du GRATUIT, ne laissant aux amoureux du .TK (et partant du .ML) que la réservation de noms de domaine présentant peu d’intérêts. Ces domaines hors liste étant justement vendus à pris d’or après (10€ à 1000€…). Il y a aussi le fait que les noms de domaine .ML deviendront gratuit, mais qu’en est il des publicités indésirables qui feront leur apparition comme ce qu’on observe sur le .TK? Faut-il payer pour récupérer un nom de domaine qu’on n’a pas eu le temps de renouveler avant la date anniversaire?

Le .TK géré par FreedomRegistry est bloqué par certains fournisseurs d’accès Internet (notamment aux États-Unis d’Amériques), en raison justement de sa très forte utilisation (gratuité oblige!) pour l’hébergement de sites pirates contenant potentiellement des virus ou liens d’hameçonnage. La guerre des chiffres et de la gratuité c’est bien, mais qu’en sera t-il du .ML?

Le Mali, sous prétexte de guerre ou de conflits à préférer faire le choix d’héberger des données que je qualifierai d’intérêt national à l’extérieur du pays. Alors que les noms de domaine devraient être une aubaine pour développer les infrastructures Internet nationales, pour développer les compétences techniques et humaines en la matière. Et même si le pays venait à entrer dans un blackout (touchons du bois!), les noms de domaine .ML continueraient à fonctionner car c’est un système hautement distribué dans le monde.
Nom de domaine national gratuit et sans publicité, je dis: oui à 100%, mais hébergement à l’extérieur de la base de données du ccTLD .ML: je choisis un nom catégorique.

Quand les difficultés se feront sentir et quand le besoin de récupérer les choses en main se feront sentir, comment rapatrier les données de noms de domaine au Mali? Beaucoup de pays africains ont déjà été confronté à ce problème et certains pays (voir en Afrique centrale) ont du passer près de 5 ans de négociation avant de rentrer en possession des dites données.

Le Mali selon moi a emprunté le chemin de la « facilité immédiate » et de l’argent facile peut-être. J’aurai souhaité que le Mali confie d’abord un domaine sectoriel (du genre la réservation sous perso.ml ) à Freedom Registry pour bien observer l’offre et les réactions. Une autre solution que beaucoup adopte c’est d’investir dans le matériel de gestion des noms de domaine de type national, tout en réduisant fortement les coûts de réservation.

Nous espérons simplement que les clauses du contrat qui lit le Registre du .ML à Fredom Registry prévoient des clauses de gestion de risques, car il y en aura comme dans tout bon projet humain.

Un dernier mot aux maliens: acheter le maximum de domaines intéressants avant le 15 juillet 2013. Après cette date la gratuité sera de mise, mais à l’étape actuelle des choses, il y a assez de non-dits techniques en votre défaveur… Croyez-moi, lisez et relisez tout le contenu sur Dot.Tk, ça sera une bonne base et un bon exemple pour comprendre jusqu’où le Mali peut aller…

Nous restons observateurs cependant, et tout le bonheur que nous souhaitons au .ML est de réussir avec la nouvelle politique de gestion des noms de domaine, et de donner peut-être un nouveau souffle aux noms de domaine africains. La communauté Internet africaine, j’en suis sur, restera toujours mobilisée pour que l’Afrique des technologies aille toujours plus haut.

2 thoughts on “Les noms de domaine .ML (du Mali) bientôt gratuit: de l’audace ou de l’arnaque professionnelle?

  1. Tony

    Très bonne analyse de la situation. Comme toujours il faut penser sur le long terme dans ce type de stratégie. Etant donnée qu’internet n’est pas prêt de s’arrêter du jour au lendemain, c’est beaucoup plus judicieux d’être propriétaire de son nom de domaine plutôt que d’être dépendant d’un tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *