Qui est Octave Klaba, le fondateur d’OVH

Octave Kabla lui-même

OVH, les burkinabès passionnés de web connaissent très bien cette société. Il suffit d’ailleurs de scanner le web pour savoir que la majorité des sites web burkinabés sont hébergés par OVH. Je vais ici reprendre la vie de ce monsieur qui a préféré quitter sa Pologne natale pour aller faire fortune en France. Lisez plutôt la suite, c’est bon à savoir!

En juin 1989, lors d’un vote familial, Octave Klaba n’hésite pas un instant. Il choisit de quitter la Pologne avec ses parents et son frère pour s’installer en France. Il sait que ce sera difficile car, malgré sa double nationalité héritée de son grand-père – un mineur de Bruay-en-Artois parti vivre par amour en Pologne à la fin de la Seconde guerre mondiale – il ne parle pas un mot de français. Mais Octave y croit. Il ne veut pas connaître « les soucis » de son père, Henry. Ingénieur en mécanique formé à Varsovie, celui-ci était harcelé par les services secrets polonais depuis qu’il avait redressé une coopérative agricole. « Ils trouvaient curieux que l’on puisse s’investir autant dans une entreprise collective alors qu’il n’avait rien à y gagner », explique Octave. Il partage « la passion du défi » qui anime son père. Comme lui, il préfère quitter la Pologne. Aussi, dès l’ouverture des frontières, les Klaba vendent leurs biens et partent pour la terre de leur grand-père ; ils arrivent dans l’Amandinois à bord d’une voiture du genre Traban surchargée de bagages.

Brillantes études

Octave est inscrit au collège de Flines-lez-Râches. « J’y ai d’abord appris les gros mots » se souvient-il, encore un peu blessé par son intégration difficile. Faute de parler français, il doit alors tout reprendre. Oublier qu’il a brillamment passé le concours d’entrée au lycée en Pologne et accepter, à 16 ans, une inscription en quatrième.
Mais il a du caractère et ne manque pas de capacités : doué en mathématiques, il entame un parcours sans faute qui le mène à l’ICAM. Octave est aussi passionné par l’informatique. Comme beaucoup, mais avec plus de talent, il « bidouille » les programmes
Durant ses études, il fait un stage en Angleterre. A cette période, il décide de faire de l’hébergement de sites Internet et achète un nom de domaine : ovh.net. « OVH veut dire On Vous Héberge », explique-t-il, « Au début c’était pour moi. Je n’avais pas envie de payer un abonnement pour mon site alors que c’est si simple de le faire ». Mais Octave se prend au jeu et commence à développer des services. Il se rend même aux Etats-Unis afin de configurer son serveur. De retour en France, il termine ses études, trouve du travail à Rennes, mais consacre toujours ses loisirs à son serveur. Il y héberge déjà quelque 60 sites d’internautes heureux de payer trois fois rien un service qu’ils apprécient. Octave a alors l’idée d’aller plus loin. En novembre 1999, il crée OVH. Dès lors, tout s’accélère.

Naissance d’une grande entreprise

ovh

Il installe ses premiers serveurs dans des baies loués à un datacentre, à Paris. En 2002, fort de son succès commercial, il obtient l’accréditation de l’ICANN, l’organisme international qui gère les noms de domaine en .com, .org et .net. Il recrute six personnes dont son père, qu’il propulse à la tête de l’entreprise, et son frère, Miroslaw, qu’il nomme directeur des achats. Créatif dans l’âme, Octave est alors libre de développer son activité. Il innove dans tous les domaines. Par exemple, avec son équipe d’ingénieurs, qu’il ne cesse d’étoffer, il met au point un système de refroidissement liquide des serveurs installés dans de nouveaux locaux Parisiens.
Très vite, OVH devient leader en France. Elle compte plus de 140 000 sites hébergés, 5 000 serveurs, 75 000 clients et réalise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Mais Octave ne s’arrête pas là. A Roubaix, il fait l’acquisition d’une friche industrielle, Quai du Sartel, pour y installer de nouveaux serveurs. Objectif : « devenir n°1 en Europe ». Il est loin le temps de la Pologne…

3 thoughts on “Qui est Octave Klaba, le fondateur d’OVH

  1. Matthias

    Services OVH : Nikel.

    L’entreprise semble être une grande famille, ou l’on y retrouve l’effort de tous pour réussir de vrai challenges.

    Moi je dis chapeau bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *