Retour d’expérience sur le econcours de la magistrature 2015 – econcours.gov.bf

Les concours de la fonction publique, nous en raffolons au Burkina tout simplement parce-qu’ entre autre on aimerait bien créer sa propre société, mais il est parfois plus sage de tenter sa chance pour un emploi dans un Ministère du pays. Il suffit de regarder le ration nombre de poste à pouvoir / nombre de candidats pour s’en convaincre. Les difficultés pour s’inscrire ne manque pas non plus pour nos braves candidats.

Du reste, le Ministère de la fonction publique à encore innover cette année en mettant  une nouvelle plateforme d’inscription 100% en ligne pour nos chers futurs magistrats du Faso. La procédure est vraiment simple selon moi; en tant qu’informaticien, j’ai été amené à guider des e-candidats pour leur inscription malgré la simplicité de l’application web. C’est ainsi qu’environ deux jours après l’ouverture officielle des inscriptions en ligne, mes connaissances ont tenté de s’inscrire, mais à leur étonnement et après plus de 10 tentatives, point de code SMS de retour, après un envoi SMS « mag » au 3308. Nous avons alors essayé tous les 2 opérateurs (Airtel, Telmob) sans succès, et nous avions compris que quelque chose ne tournait pas rond. Il a fallu tenté chaque jour jusque autour du 24 mai pour avoir une réponse et être débité des 800 FCFA comme convenu. A moins peut-être qu’il fallait veiller pour que cela marche, ce que nous n’avons pas testé et nous ne croyons d’ailleurs pas à cette possibilité.

Nous n’avons pas désespéré car nous avions à notre disposition un code de modification; mais grand fut notre étonnement après la réception de la réponse SMS qu’il fallait recommencer l’inscription. Cela a été confirmé en appelant un des 3 numéros mis à disposition en cas de difficulté. Je félicite en passant la mise en place de la hotline, car cela permet à plus d’un de retrouver le nord quand rien ne semble aller.

Econcours.gov.bf - Erreur sur la date d'obtention d'un diplome

Après que cela fut fait, j’ai assister à la validation des inscriptions par le code de réponse SMS précédemment reçu.

Les points à améliorer:

  • Au niveau du navigateur/browser web, www.econcours.gov.bf marche alors que econcours.gov.bf ne marche pas. Ceci doit être corrigé vite par une redirection du dernier vers le premier ou vice-versa
  • Ne pas utiliser une adresse mail Gmail pour les envois de code de vérification des adresses mails et de modification; c’est une question de souveraineté nationale! Le .gov.bf est là!
  • Il peut arriver, et c’est arrivé!, que l’on tente de s’inscrire plus de 3 fois, si les codes de modification  ne permettent plus l’accès à la plateforme; dans ce cas précis, nous recevons bel et bien le code de vérification dans les boites mail, mais la plateforme nous empêche simplement de continuer l’inscription
  • Supprimer au maximum les ressources web (images…) qui consomment de la bande passante tant que c’est possible, car certaines connexions Internet 3G des e-candidats sont en souffrance
  • C’est une plateforme Java (JBoss Web/7) qui motorise le site web, mais j’ose espérer que les prochaines versions seront full HTML5 et non du « XHTML 1.0 Transitional »; c’est des détails mais cela compte beaucoup; j’ose espérer aussi que tous les tests unitaires ont été fait, de même que des tests d’audits, avec en plus une bonne documentation; c’est à ce prix là qu’à l’ouverture à grande échelle les problèmes de plateforme seront mineurs
  • Une version adaptée mobile pourquoi pas! Beaucoup se connecte via leur smartphone en effet.
  • Mettre des outils de suivi et d’alerte pour être averti à la seconde près quand le gateway SMS ou tout autre partie de l’application ne tourne pas rond

Pour le reste, c’est une très bonne initiative et un très bon travail à louer et à accompagner avec toutes nos énergies, pour que tous les candidats de notre cher Faso bénéficient des e-technologies et des contrôles à posteriori, faute de pouvoir implémenter présentement et en temps réel les interconnexions avec des structures comme  l’ONI…

 

Tagged on: , ,

One thought on “Retour d’expérience sur le econcours de la magistrature 2015 – econcours.gov.bf

  1. aristidez Post author

    La loi n°045-2009/AN portant règlementation des services et transactions électroniques au Burkina Faso dit en son article 7 dit que: « sauf disposition légale contraire nul ne peut être contraint de: a) poser un acte juridique par voie électronique; b) communiquer par voie électronique. Le consentement à envoyer ou à recevoir des communications par voie électronique doit être exprès… »

    Osons espérer que la voie de dépôt classique (papier) pourrait aussi être autorisée pour ceux qui pensent que c’est la meilleure option pour eux…. Ce n’est pas un avis pour empêcher le Faso d’aller de l’avant, mais il faut avancer en prenant en compte simplement la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *