Retour d’expérience sur le NAS mini ITX Fractal Design Node 304

Dans un précédent article, je traitais des choix qui m’ont conduit à choisir le boîtier mini ITX Fractal Design Node 304 et ses composants. Voilà! Le pas d’achat a été franchi depuis le dernier mois de décembre 2014, et je viens ici faire comme promis un retour d’expérience.

Carton du NODE 304 Black

NODE 304 Black sans le couvercle - Configuration maison

Pour le choix de boîtier, je ne me suis pas trompé, car, sa taille vraiment compact est idéal comme je l’entendais, et ses filtres anti-poussière m’ont été d’un grand secours à Ouagadougou. Si j’avais pris le Cooler Master Elite tant plébiscité saurait été un désastre pour mon contexte.

Comparaison d'un Node 304 avec un MacBook Pro 13 poucesComparaison d'un Node 304 avec un MacBook Pro 13 pouces 2

Pour le matériel à loger à l’intérieur du boîtier:

  • Il faut vraiment choisir les composants les plus miniaturisés possibles entre les choix de format fournis par le constructeur de ce mini ITX
  • Tous les composants matériels prévus dans le précédent article ont été acheté, avec cependant quelques observations
    • Le ventirad Noctua joue très bien son rôle, mais occupe une taille assez impressionnante et empêche, à sa taille actuelle, de bien connecter les câbles SATA de deux disques durs; à moins d’utiliser des câbles SATA dont le bout est cassé en angle droit; d’ailleurs j’aurai pu m’en passer de ce ventirad, vu que le processeur en a déjà un, même si très bruyant
    • 4Go de RAM c’est bien, mais je pense augmenter la capacité pour avoir beaucoup plus de possibilités en termes de nombre d’applications à charge
    • Le boîtier d’alimentation Be Quiet de type certification « 80 Gold plus » marchait très bien en Europe, mais au Burkina, il a carrément refusé de démarrer; la faute à un défaut ou au type de courant fourni par la SONABEL? Je pense plutôt à la dernière hypothèse même sans preuves
    • Coté disques durs, j’en ai pris finalement 6TB qui fonctionne à merveille

Pour la partie OS et applications:

  • Pour l’OS, après plusieurs tests de système d’exploitation (Debian, FreeNAS, OpenMediaVault…), finalement c’est du CentOS 7 qui m’a tiré d’affaire; il sait par défaut (sans compilation de noyau GNU/Linux) détecter à merveille tous les composants matériels qui sont très récents pour être intégré dans les anciens noyaux GNU/Linux de certaines distributions
  • Pour le système de gestion des disques durs, LVM a été écarté d’office; ZFS (trop lourd pour ce que je veux faire) et XFS n’ont pas ravi la vedette devant EXT4, car pour un simple délestage de la SONABEL, il faut lancer une vérification/réparation disque; depuis le choix de EXT4 (options de configuration par défaut), que du bonheur
  • Pour la virtualisation, ça ne sera ni OpenVz, ni Docker, mais simplement la technologie LXC. Encore quelques problèmes de routage VPN pour des routes compliquées à dire sur Internet!, mais dans l’ensemble ça fonctionne à merveille; je reste d’ailleurs à l’affût car des nouveautés ça ne manquera pas en 2015

Comparaison d'un Node 304 avec un MacBook Pro 13 pouces

Au finish, je suis pleinement satisfait de ce choix de boitier, et je m’apprête même à penser à un cluster de mini ITX pour créer un labo de tests des nouvelles technologies grandeur nature. C’est pas beau ça!

Tagged on: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *