SNI, le bilan statistiques partiel 2010/2011 de la participation des sites web burkinabè

La Semaine nationale de l’Internet 2011 (aussi appelée par certains: semaine nationale des TIC) bat son plein. Plusieurs activités ont été ou sont en train de se mener (conférence, journée sans papier, journée des logiciels libres, salon des TICs…).

Comme chaque année, l’une des activités phares est la Nuit des TIC, ou les meilleurs sites webs et  logiciels sont primés. Je me suis permis de garder au frais la liste des sites web inscrits en 2010. Ceci me permet aujourd’hui de faire quelques études statistiques de base, dont voici les résultats.

De manière globale, on remarquera une baisse de la participation cette année, avec une forte dominance des sites web  dans la catégorie « Entreprises », et une préférence pour les extensions de noms de domaines « .com ». Bien entendu, le nombre de sites web burkinabès dépassent les 800; certains webmestres (webmasters) ayant décidé cette année de ne pas participer au concours pour l’obtention des tant prisés Gambrés, lors de la nuit des TICs.

Les fichiers sources ayant servis de base à ces statistiques sont consultables en cliquant ici pour 2010, et ici pour l’année 2011.

Rendez-vous donc pour la Nuit des TICs le samedi 11 juin 2011 au SIAO.

 

4 thoughts on “SNI, le bilan statistiques partiel 2010/2011 de la participation des sites web burkinabè

  1. frechnie

    Salut!
    Vu toutes ces statistiques on peut juste dire que la sni n’interesse plus les webmasters puisque ce sont toujours les mêmes qui gagnent! En plus, pour les 173 sites inscrits en 2011, il faut retrancher au moins 4 voire plus parce que certains sites ont été inscrits plusieurs fois. Je tiens à souligner qu’au début de l’épreuve, lors des inscriptions en ligne, il n’y avait pas autant de catégories. Certaines d’entre elles ont été ajoutées après, ce qui faussent un peu les données groupées.
    Merci pour ces stats et bon vent à toi!

  2. aristidez Post author

    Je ne dirai pas que la SNI n’intéresse plus les webmasters; je pense que le message n’a peut-être pas passé cette année, malgré les campagnes sur les médias (TV, presse…). Toujours est-il que la SNI est un tout, et que la promotion des sites web burkinabè doit toujours être d’actualité, même si on ne recevra pas forcement un Gambré à la nuit des TICs. Ceci dit, j’exhorte les webmestres des sites web burkinabès à participer massivement à la 8ème édition, ils n’ont que des avantages à y gagner.

  3. Pingback: Un regard différent sur la Semaine Nationale de l’Internet (SNI), Édition 2012 | Aristidez Blog pro du Burkina Faso

  4. drabo sounkalo

    A quand les autres éditions de la SNI,
    je pense que aujourdh’hui le regard doit porter aussi sur la mise à jour de ces sites web qui est quasimeent nulle et n’honorent le pays.
    des sites gouvernementaux aux site des entreprises le constat reste le même.
    Il faudra mener le debat vers l’élite informaticien afin que des solutions soit prise..

    DRABO/OBAAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *