Toujours plus haut dans les moteurs pour exister

Curieux?Se positionner dans les trois premières page de résultats d’un moteur ne suffit plus, selon la dernière étude de Jupiter Research / iProspect. Qui plus est, les premières places sont synonymes de leadership.

La conclusion de l’étude que vient de réaliser Jupiter Research, conjointement avec iProspect, auprès de 2 369 individus aux Etats-Unis, est sans appel : il est de plus en plus vital pour un site de se situer en tête des résultats des moteurs de recherche.

La majorité des internautes n’utilise en effet que la première page de résultats lors de ses recherches. L’étude confirme la tendance qui grandit aux fil des ans : 62 % des internautes s’arrêtent aux premiers résultats ou, tout au plus, à la première page de résultats, soit 14 % de plus qu’en 2002 (cf tableau n°1)

Plus précisément, la plus grande évolution se remarque dans la consultation des premiers résultats. En effet, le taux des utilisateurs d’un moteur de recherche se limitant à la partie haute de la première page de résultats était de 16 % en 2002, contre 23 % cette année. Et alors qu’ils étaient 19 % en 2002 à consulter plus de trois pages, ils ne sont aujourd’hui plus que 10 %.

Il est donc essentiel pour un site qui aspire à une fréquentation volumineuse (ce qui est le cas de la plupart des sites…) de se situer dans les toutes premières entrées des pages de résultats pour être visible et consulté. Seule solution : travailler le référencement naturel. Pour les expressions concurrentielles, l’utilisation des liens commerciaux peut s’avérer utile.

Tabeau 1: Nombre de résultats ou de pages de résultats consultés suite à une recherche

Le site doit également se référencer sur des expressions plus riches. En effet, l’internaute a tendance à effectuer des requêtes de plus en plus précises, notamment en cas de recherche infructueuse. L’étude IProspect montre ainsi l’évolution du comportement des internautes suite à une recherche sans résultat.

82 % des internautes complètent l’expression recherchée sur le même moteur. Ce chiffre a progressé de 20 % depuis 2002 (cf tableau 2). Ce taux souligne l’importance du positionnement sur des expressions bien spécifiques, qui peuvent comporter jusqu’à trois mots, parfois plus.

Même si les statistiques indiquent que les expressions ne représentent qu’une faible part des recherches, il ne faut pas hésiter à travailler le référencement naturel dans ce sens dès lors qu’elles sont en totale adéquation avec l’activité de l’entreprise.

Tabeau 2: Lors d’une recherche infructueuse, comment se comportent les internautes ?

Les chiffres de ce deuxième tableau prouvent également que les internautes sont de plus en plus fidèles à leur moteur de recherche. Alors qu’en 2002, 27 % changeaient de moteur lors d’une requête inaboutie, ils ne sont plus de 13 % en 2006, soit la moitié.

Enfin, l’étude délivre une information capitale qui prouve encore une fois l’importance du référencement. 36 % des internautes affirment qu’une entreprise se situant dans les premiers résultats fait partie des leaders de son secteur (cf tableau 3). La situation d’un site dans les premières pages de résultats d’un moteur a donc une influence positive sur l’image de marque de la société.

Tabeau 3: A la question :  » Une société listée parmi les premiers résultats me fait penser qu’il s’agit d’un des leaders du secteur »

Source: Solutions Journal du net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *